Noob Couture Episode 4 – Réalisation de la crinoline elliptique de ma robe 1850

Suite des aventures de la crinoline ! Retrouvez les épisodes précédents de la création de ma robe 1850-1860 ici : épisode 1 – Je me lance dans la réalisation d’une robe de bal style 1850, épisode 2 – Le corsage et les manches et épisode 3 – Préparation de la crinoline pour ma robe 1850

J’étais encore un peu indécise jusqu’ici mais maintenant c’est sûr : je me lance dans une crinoline elliptique. Purement pour le côté esthétique, parce que j’adore le petit côté « traîne » à l’arrière. Evidemment c’est beaucoup plus difficile à réaliser qu’une crinoline ronde, mais qui n’aime pas s’enquiquiner avec des challenges non essentiels dans la vie ?

Bref, j’aurais pu reprendre le célèbre patron de crinoline elliptique de Truly Victorian mais je n’avais pas envie de l’acheter (c’est mon côté auvergnat) alors j’ai décidé de réinventer la roue et d’y aller toute seule sans patron. Bon ça m’aura certainement pris plus de temps mais la satisfaction personnelle ne sera pas la même à la fin (si je ne fais pas un craquage nerveux avant).

Débuter la réalisation de la crinoline

Ne sachant trop par où commencer, j’ai d’abord réaliser le cercle le plus grand de ma crinoline. Je me suis fixée sur une circonférence de 2,90m comme le préconise le blog d’historialsewing.com.

Première étape : couper la baleine à la bonne longueur et déjà là ce n’est pas une mince affaire parce que 0,8mm d’acier c’est épais quand on n’a pas une pince hyper coupante. Je suis allée acheter une pince exprès chez Casto mais ces baleines me donnent du fil à retorde. Obligée de demander à ma moitié d’utiliser sa force ! Il a réussi et m’a dit de « chigougner » un peu dessus et qu’après ça finissait par lâcher. Bon voilà, maintenant vous le savez, il suffit de « chigougner » si ça coupe pas.

Non plus sérieusement, si vos pinces ne coupent pas comme dans du beurre, il suffit de tirer un peu la baleine vers le haut et le bas en tenant les pinces très serrées dessus. Cela finira par faire une belle marque dans l’acier et ensuite vous pourrez « casser » la baleine le long de cette ligne fragilisée. C’est le moyen le plus simple que j’ai trouvé. Ensuite, j’ai ajouté les protections au bout de mes baleines pour qu’elles ne percent pas le tissu et enfilage dans le tube à baleine de la même longueur. A cette étape j’ai bien apprécié mes tubes à baleine déjà cousus !

Calculer les dimensions de ma crinoline elliptique

Voilà, j’ai le plus grand cercle de ma crinoline. Et maintenant ? C’est le moment de faire les calculs j’ai eu la flemme de faire jusqu’ici. Je me suis inspirée de la technique que j’ai trouvée sur ce blog qui consiste à dessiner la forme de crinoline que l’on souhaite et ensuite de travailler avec les proportions pour obtenir les dimensions à taille réelle. Voilà mon croquis final (très sale), à toutes fins utiles :

Croquis brouillon et mesures pour ma crinoline elliptique, à toutes fins utiles

Sur ce croquis, on voit donc mon plus grand cercle de 2,90m de circonférence, ce qui donne un diamètre de 92cm. J’ai utilisé l’outil Omnicalculator pour faire mes conversions. On lui donne un rayon, diamètre, circonférence ou une aire et il calcule automatiquement les trois autres. Mon diamètre de 92cm est représenté par un trait de 8,2cm sur le croquis, ce qui fait un ratio de 92/8,2 = 11,21. Maintenant je n’ai plus qu’à multiplier les mesures de mon croquis par 11,21 pour connaître leur taille réelle. C’est comme ça que j’ai calculé le diamètre de mes 5 cercles complets. Pour les baleines du haut de la crinoline, ce sont des demi-cercles, j’ai donc fait comme si c’était des cercles complets et j’ai divisé par 2 (mes profs de maths seraient si fiers).

J’ai également mesuré les espaces verticaux entre chaque baleine en tenant compte du fait que ces espaces sont plus importants sur l’arrière que sur l’avant de la crinoline du fait de la forme elliptique et du volume à l’arrière. Cela m’a permis de calculer la longueur de mes montants en rajoutant également les passages de 4cm pour faire passer les baleines horizontales.

Montage de la crinoline

Pour connecter les deux bouts des baleines et conserver un beau cercle qui ne parte pas en forme de goutte j’ai fait quelque chose d’absolument pas historique ni digne d’une couturière : j’ai attaché les deux extrémités avec du scotch d’électricien. Blanc le scotch d’électricien quand même, je suis pas une sauvage ! Une flemme immense m’a envahie quand il a fallu connecter ces morceaux et je me suis dit que sous la robe on ne le verrait pas de toute façon. Que les puristes me pardonnent. Et puis à la base je n’étais pas partie pour réaliser une crinoline donc si elle n’est pas historique ce n’est pas grave pour moi.

Maintenant il n’y a plus qu’à monter tout cela selon les dimensions calculées et croiser les doigts pour que cela fonctionne à peu près comme prévu ! Voilà un point d’étape avec 4 montants sur 9 :

Pas parfaitement alignée mais l’idée est là et ça ressemble à une crinoline donc ce n’est pas si mal. J’ai ensuite ajouté les 5 autres montants et en insérant les demi-baleines du haut de la crinoline je me suis rendue compte que mes prévisions étaient un peu fausses. Disons que les dimensions que j’ai trouvées iraient bien pour une fille d’1,80m mais du haut de mon 1,55m ça ne va pas du tout ^^ Les demi-baleines sont beaucoup trop espacées à l’arrière, la crinoline touche par terre… Pas grave, je les rapproche verticalement et hop c’est réparé ! Voilà la crinoline une fois tous les montants placés mais sans les réglages donc elle est toute tordue et tombante :

Crinoline montée mais pas ajustée (+1 pour le bordel en arrière plan)

Etape suivante : coudre tous les passants à la main et ajuster les montants verticaux pour obtenir ce bel effet bouffant à l’arrière. En regardant d’autres crinolines faites main sur le web j’ai vu que le secret était en fait de tirer les montants verticaux vers l’arrière de la crinoline pour « forcer » le volume à cet endroit. En rajoutant les petites sanglettes qui passent à l’arrière des fesses pour empêcher la crinoline de se jeter vers l’avant sous le poids de la robe l’effet devient tout de suite impressionnant.

J’ai remarqué que la plupart des crinolines avait une bande de tissu sur leur partie inférieure comme sur la photo de gauche si dessous. Si j’ai bien compris, cette bande sert à éviter de se prendre les pieds et les talons dans la crinoline en marchant, on verra si je le regrette plus tard mais ça m’avait l’air trop compliqué à réaliser donc je n’ai pas intégré cette bande sur ma crinoline de noob.

Une jolie crinoline de pro avec la bande de tissu sur la partie inférieure.

Résultat et bilan de ma crinoline de noob sans patron

Voilà le résultat presque final de ma crinoline. Il reste quelques épingles mais globalement la forme est là et ne va plus bouger. Je suis très contente de l’effet « bouffant » à l’arrière qui tient super bien grâce aux sanglettes derrière les fesses, et l’ensemble est tellement rigide sur cette partie j’adore ! La photo déforme un peu la crinoline qui est un peu plus large en réalité.

Résultat final, il reste quelques épingles mais la forme est là !

Ce que j’aime moins sur cette crinoline ce sont mes finitions au scotch d’électricien pour attacher tenir les cerceaux fermés mais bon je ne peux m’en prendre qu’à ma flemme et au fait que je n’avais pas anticipé le truc. Il faut aussi que je fasse une plus jolie finition pour les passant derrière les fesses qui pour l’instant sont juste attachés avec un nœud.

Bilan : pour un premier essai et sans patron je suis plutôt contente du résultat même s’il est loooiiiin d’être parfait. La technique de dessiner la forme voulu de la crinoline et de reporter les mesures avec des proportions fonctionne vraiment pas mal et le bouffant à l’arrière a une forme très proche de celle de mon croquis donc je suis satisfaite. Si je devais recommencer j’anticiperais un peu mieux la partie finitions et je prendrais probablement un patron pour moins m’embêter je dois dire… C’était très intéressant à réaliser en tout cas et je pense que ça fera son petit effet quand j’aurai fini la jupe et les jupons !

En termes de matériel, j’en ai donc eu pour un peu plus de 80€ comme je le disais dans l’épisode 3 et cela reste toujours plus économique qu’une crinoline déjà réalisée qui m’aurait coûtée aux alentours de 300€. Le côté imparfait de ma crinoline de noob est donc compensé par le fait que j’ai réalisé une belle économie. A titre indicatif, je vous mets dans le tableau les quantités que j’ai utilisées, si cela peut vous aider dans vos projets de crinolines :

MatériauxQuantitéPrix
Bone Casing (tubes précousus pour les baleines) 21mm20 mètresEnviron 35€ (payé en GBP)
Rouleau de baleines acier 11mm x 0,65mm (épaisseur)25 mètresEnviron 30€ (payé en GBP)
Ruban sergé coton 27mm15 mètres13,50€
Embouts de protection pour les baleines100Environ 4,30€ (payé en GBP)
TOTAL 82,80€

Voilà pour la crinoline, maintenant j’ai le tissu pour la jupe alors rendez-vous dans l’épisode suivant quand j’aurai un peu avancé 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *